37 – La sagesse de Salomon

Ajouter aux favoris

Est-ce bien raisonnable d'être sage?

1 Rois 3,16-28

16 Un jour, deux prostituées viennent se présenter devant le roi Salomon. 17 La première dit : « Mon roi, écoute-moi, je t'en prie. Moi et cette femme, nous habitons la même maison. J'ai eu un enfant à un moment où elle était là. 18 Trois jours après, elle aussi a eu un enfant. Nous vivons seules dans la maison : il n'y a personne d'autre que nous deux. 19 Cette nuit, le fils de cette femme est mort, parce qu'elle s'est couchée sur lui. 20 Alors elle s'est levée au milieu de la nuit. Pendant que je dormais, elle a pris mon fils, qui était à côté de moi, et elle l'a couché dans son lit. Puis elle a mis son fils mort à côté de moi. 21 Ce matin, je me suis levée pour allaiter mon enfant, et je l'ai trouvé mort. Quand il a fait jour, je l'ai bien regardé, mais ce n'était pas mon fils, celui que j'ai mis au monde. » 22 À ce moment-là, l'autre femme se met à crier : « Ce n'est pas vrai ! Mon fils, c'est celui qui est vivant ! Ton fils, c'est celui qui est mort ! » Mais la première femme répond : « Non ! Ton fils, c'est celui qui est mort ! Mon fils, c'est celui qui est vivant ! » C'est ainsi que les deux femmes se disputent devant le roi. 23 Le roi Salomon dit alors : « L'une de vous affirme : “Mon fils, c'est celui qui est vivant. Ton fils, c'est celui qui est mort ! ” Et l'autre affirme : “Ton fils, c'est celui qui est mort. Mon fils, c'est celui qui est vivant ! ” » 24 Puis le roi ajoute : « Apportez-moi une épée ! » On apporte l'épée. 25 Le roi donne cet ordre : « Coupez l'enfant en deux et donnez-en la moitié à chaque femme. » 26 La mère de l'enfant vivant est bouleversée, parce qu'elle aime beaucoup son fils. Elle dit : « Mon roi, pardon ! Donne plutôt l'enfant vivant à cette femme. Ne le tue pas ! » Mais l'autre femme dit : « Oui, coupez l'enfant en deux ! Ainsi il ne sera ni à toi ni à moi ! » 27 Alors le roi prend la parole et dit : « Donnez l'enfant à la première des deux femmes. Oui, c'est elle qui est la mère de l'enfant vivant. » 28 Tous les Israélites apprennent le jugement que Salomon a rendu. Ils sont remplis d'un grand respect envers le roi. En effet, ils constatent que Dieu l'a rempli de sagesse pour rendre la justice.




Commentaire

Après coup, il est facile de dire « Waow, quelle sagesse ! ». Et si les deux femmes avaient maintenu leur position, que serait-il arrivé ? Salomon aurait sûrement dû couper ce bébé en deux, car en tant que roi il n'aurait pas pu revenir sur sa parole.
La sagesse, comme nous le rappelle le livre des Proverbes (ch. 1, v. 7), commence avec le respect du Seigneur. Cette sagesse-là implique des actes concrets dans nos vies, parfois même des actes radicaux ! De ce fait, il n'est pas toujours facile de respecter Dieu lorsque nos amis, peut-être nos familles, ne comprennent pas nos choix, nos manières d'agir, ni les valeurs auxquelles nous croyons. Toutefois, la sagesse de Salomon a été un véritable signe de la présence de Dieu dans sa vie pour les gens de son époque. Et même, nous en parlons encore aujourd'hui. Quel encouragement ! Alors oui, cela vaut la peine d'être sage aujourd'hui !

Jean-Luc Emery
Leader jeunesse


Ecrire une note personnelle


Action

Seigneur, aide-nous à te respecter. Et que dans les différentes situations de nos vies, nous puissions recevoir et partager ta sagesse. Amen


Pour aller plus loin